Aussi appelées VSP, les voitures sans permis connaissent de plus en plus de succès auprès des usagers. Ces petites voitures avec une motorisation ne dépassant généralement pas les 6 kW, sont très prisées par les jeunes conducteurs et les personnes qui n’ont pas réussi à obtenir leur permis de conduire.

De nombreux constructeurs automobiles tels que Citroën s’intéressent de plus près à ce marché, ciblant le jeune public avec des modèles très attirants. Avant de songer à acheter ou à vendre votre voiturette, il est important de faire une estimation de son prix. Voici toutes les informations nécessaires à ce sujet.

Estimation d’une voiture sans permis : comment procéder ?

Qu’il s’agisse de l’achat ou de la vente d’une voiturette, il est important de faire une estimation de votre voiture sans permis pour proposer le juste prix aux intéressés. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à l’un des multiples sites en ligne qui proposent ce service gratuitement. Même si le prix moyen des modèles de VSP d’occasion est d’environ 6 000 euros, certains modèles peuvent atteindre jusqu’à 10 000 euros contre 15 000 euros pour une voiture neuve.

Pour que l’estimation soit réelle et justifiée, il faut qu’elle soit basée sur certains critères pertinents comme :

  • Le modèle et la marque de la voiturette : c’est le critère le plus important vu l’offre et la demande sur certains modèles de voiturettes ;
  • L’état général du moteur, de l’intérieur et de l’esthétique de la voiture sans permis ;
  • L’espace qui peut accueillir 2 ou 4 personnes ;
  • La motorisation essence ou diesel de la voiturette ;
  • Le niveau d’équipement et le kilométrage parcouru par rapport à l’âge de la voiture.

Ainsi, l’estimation de votre voiture sans permis sera plus juste. Vous pouvez vous adresser à un concessionnaire ou à une agence spécialisée pour vous faire l’estimation de votre voiturette, ceci est d’autant plus important dans le cas de l’achat d’une voiture avec reprise de votre voiture sans permis.

La vente d’une voiture sans permis : quels sont les documents nécessaires ?

Comme pour la vente d’une voiture normale, vous êtes tenu de remettre certains documents au nouvel acquéreur de votre voiture sans permis. Le seul avantage pour ce type de voiture est l’absence de l’obligation du contrôle technique pour la vente. En effet, vous n’êtes pas obligé de fournir ce document ni de faire contrôler votre voiturette pendant toute la durée d’utilisation, et c’est le cas aussi pour certains modèles de motos.

Le document le plus important est la carte grise de la voiture sans permis, celle-ci doit obligatoirement être barrée en diagonal et signée par l’ancien propriétaire avec la mention de la date et l’heure de la vente. La carte grise doit être accompagnée du certificat de cession, qui doit être rempli en utilisant un formulaire spécifique, à savoir le CERFA 15776. Notez que la date et l’heure mentionnées sur ces deux documents doivent être identiques.

En dernier lieu, vous devez obligatoirement procéder à la demande du certificat de non gage, aussi appelé certificat de situation administrative, auprès de l’administration compétente, et ce, 15 jours avant la vente de votre voiture sans permis. Tâchez de vous rappeler que le certificat du contrôle technique est facultatif pour la vente de voiturette, et ce, quelle que soit l’année de sa mise en circulation.

Comment faire pour garantir la sécurité de la vente de votre voiturette ?

Lors de la vente de votre voiture sans permis à un particulier, il est conseillé de prendre certaines précautions pour garantir la sécurité de la transaction.

Pour commencer, assurez-vous que l’acheteur est bel et bien titulaire d’un permis AM (anciennement BSR) s’il s’agit d’un adulte. De plus, évitez de le laisser tout seul pour faire le tour d’essai de la voiturette, accompagnez-le ou demandez-lui une pièce d’identité avant de le laisser partir.

En outre, évitez de remettre les clés de votre voiturette à l’acheteur tant que vous n’avez pas encore rempli le certificat de cession. Vous devez relever les informations personnelles de l’acheteur d’une pièce d’identité valide.

Enfin, assurez-vous que la transaction financière soit faite par un moyen sécurisé, le chèque de banque est la solution la plus sécurisée. Néanmoins, vérifiez sa validité avec la banque compétente, car ces documents sont falsifiables.

N’oubliez pas de déclarer la vente de votre voiturette dans un délai maximum de 15 jours auprès de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés). Vous pouvez le faire vous-même, comme vous pouvez mandater un professionnel pour le faire.